Évaluation des dangers (in silico)

Evaluation prédictive des propriétés physico-chimiques et des dangers (éco)toxicologiques des substances chimiques par approche in silico

Que constituent les méthodes alternatives in silico ?

Les méthodes in silico sont des méthodes alternatives aux méthodes in vivo qui permettent de prédire des propriétés physico-chimiques et (éco)toxicologiques d’une substance à partir de modèles biomathématiques qui utilisent des bases de données issues de tests in vivo et in vitro. L’approche in silico repose, entre autres,  sur le principe des (Q)SARs ((Quantitative) Structure Activity Relationship) qui se base sur les relations quantitatives entre structures et propriétés.

Pourquoi se tourner vers l’in silico ?

En plus de permettre une réduction des coûts et un gain de temps par rapport aux études in vivo, et certaines études in vitro, le recours à des méthodes alternatives en expérimentation animale est aujourd'hui une nécessité, conformément aux exigences du règlement REACH et à la directive sur la protection des animaux, dans le cadre de la méthode "3R": "Replace, Refinment, Reduction".

Quelles données peuvent-être évaluées à l’aide de ces méthodes ?

  • Propriétés physico-chimiques (point de fusion, coefficient de partage octanol-eau, hydrosolubilité…)
  • Propriétés toxicologiques (recherche d’alertes structurelles d’irritation oculaire/cutanée, de sensibilisation cutanée, …)
  • Propriétés écotoxicologiques (prédiction de LC/EC50 chez le poisson, la daphnie)
  • Propriétés de devenir dans l’environnement comme la biodégradation dans l’eau….

L